Join us:

13-16 october 2015
Epernay - Le Millesium

Les ventes d’effervescents progressent au Brésil

L’Institut brésilien du vin, Ibravin, prévoit la vente de 15 millions de litres de mousseux en 2012, soit une progression de quelque 14% par rapport à l’année précédente.

En 2011, 13,16 millions de litres de mousseux ont été commercialisés par des sociétés de Rio Grande do Sul. Sachant que le dernier trimestre de l’année est responsable de 50% du chiffre d’affaires, les ventes avaient déjà dépassé 9,7 millions de litres en octobre 2012, en hausse de 12,3% par rapport à la même période de l’an dernier.

« Nous sommes optimistes parce que l’économie du Brésil est en plein essor et les consommateurs reconnaissent de plus en plus les vins brésiliens », a expliqué le directeur marketing d’Ibravin, Diego Bertolini. Les effervescents représentent 7,5 bouteilles sur 10 vendues dans le pays.

Par ailleurs, le caractère saisonnier de leur consommation évolue : il y a trois ans, 70% des volumes étaient commercialisés au dernier trimestre de l’année. Actuellement, ce pourcentage ne dépasse pas 50%.

« Les Brésiliens n’en consomment pas seulement pendant les fêtes de fin d’année. Ils ont adopté cette habitude lors d’autres occasions, comme différentes fêtes, les mariages, les cérémonies de remise des diplômes mais aussi en fin de soirée dans le cadre d’un repas », a affirmé Diego Bertolini. « L’arrivée de nouvelles occasions de consommation est en grande partie responsable de la progression constante des ventes, qui augmentent de 10% à 15% ces dernières années », explique le directeur marketing d’Ibravin.

« La qualité des bulles nationales et leur rapport qualité-prix contribuent aussi à ce phénomène », conclut Bertolini.

lajourneevinicole.com – Janvier 2013