Join us:

17-20 october 2017
Epernay - Le Millesium

Les nouvelles catégories de mousseux et de champagnes

Après la tendance du champagne rosé des années 2000, la décennie 2010 marque la création de cuvées dites Extra-Brut, c’est à dire non dosées en liqueur d’expédition ou très faiblement, soit moins de 6 grammes de sucre (notez que lorsqu’un champagne à moins de 3 g de sucre, on pourra utiliser les mentions «brut nature», «pas dosé» ou «dosage zéro».)

Nécessitant un taux élevé de sucre naturel et une acidité adéquate, en somme, une maturité exemplaire des raisins, les rares bons flacons d’Extra Brut provenaient souvent du sud de la Champagne, de la Côte des Bar. La cuvée Brut Nature de la famille Drappier est à ce titre, devenue une référence. Souvent destinées aux connaisseurs et aux « chineurs » de champagne, ces cuvées très pures connaissent actuellement un engouement, un gain de popularité.

Discrètement diffusée auprès des vignerons, la réglementation a en effet été changée en 2010 (Journal officiel de l’Union Européenne – Annexe XIV – CE 607-2009 de la Commission du 14 juillet 2009).

Elle ne touche pas la catégorie Extra-Brut, mais elle re-situe plus clairement et logiquement la hiérarchie.

Pendant des années, sur les 6 catégories autorisées, quatre se chevauchaient; permettant aux maisons de commercialiser finalement celle dont l’impact culturel était le plus efficace. Désormais, le champagne a 6 catégories promptement définies et pour mieux les expliquer, rien de mieux que de comparer l’avant d’après…

MonsieurBulles.com